L’utilisation d’un curseur comme variable

Dans GeoGebra un curseur n’est rien d’autre qu’une illustration graphique d’un nombre que l’on peut faire varier. Dans notre séquence, il jouera le rôle de variable. L’icône ci-contre permet d’accéder à cet outil.

L’objectif est de créer un polygone régulier et d’utiliser un curseur afin de modifier le nombre de côtés de celui-ci de façon dynamique.

En appuyant sur , nous accéderons une fenêtre qui nous permettra de modifier les propriétés de notre curseur.

En programmation, il est préférable d’utiliser des noms de variables significatifs. Ainsi, j’ai donné le nom de NbCotes à mon curseur. Vous remarquerez que j’ai utiliser des lettres majuscules au début des mots et que je n’ai pas utilisé d’accents. Il s’agit d’une vieille habitude. Le plus important est de savoir que NbCôtés et NbCotes sont deux variables différentes, car GeoGebra est sensible à la casse.

Nous remarquerez aussi que j’ai mis la valeur minimale à 3. Un polygone de moins de 3 côtés ça n’existe pas! De plus, NbCotes doit être un nombre entier, car nous jouons avec un nombre de côtés.

À l’écran, vous verrez apparaître le curseur.

Dans GeoGebra, l’outil Polygone régulier permet de créer un polygone régulier à partir de deux points (sommets) et d’un nombre de sommets (ou côtés).

La courte vidéo ci-dessous, illustre les étapes pour créer le polygone régulier en utilisant NbCotes comme nombre de côtés plutôt qu’une valeur!

 

Nous venons de franchir la première étape d’une série d’exercices !